La volonté

J'ai très peu de temps, mes amis, et je voudrais vous dire seulement quelques mots sur la Volonté ; c'est de circonstance puisque nous sommes au moment des Rois. L’Église extérieure célèbre le souvenir de l'offrande des Rois Mages venant apporter au Christ Enfant : l'or, l'encens, la myrrhe ; l'Église Intérieure Invisible du Christ, célèbre le moment important où les conducteurs de l'humanité, les êtres Surhumains aux Surhumains pouvoirs personnels ; à la volonté dynamisée et arrivée à son complet développement, viennent déposer ces pouvoirs et cette merveilleuse Volonté aux pieds de Celui que nous aimons et qui venait relier la terre au Ciel. Depuis cette heure, tous ceux qui continuent à oeuvrer par leur Volonté propre ne sont pas dans la loi nouvelle.[1]

D'après ses méthodes, le Ciel les laisse faire, mais ils sont alors aux prises avec la morne, effroyable, aveugle et terrible puissance du Destin. Leur volonté est réduite en miettes, le désespoir arrive et c'est alors que leur moi pantelant, mourant, reçoit pour la première fois, le petit appel de Celui qui sauve, la petite lumière qui les retient au bord des insondables ténèbres. - Ce fût à peu près notre sort à tous. Maintenant nous sommes à l'abri du Destin, Jésus est né dans l'étable de notre âme, de la Vierge, la pureté du cœur. - Il s'y est développé ; avec une joie pure, nous lui avons tout donné et Lui se donne tout entier.

Mais pratiquement, mes amis, nous ne pouvons pas offrir à notre Christ une volonté inexistante, développons-la donc par la lutte courageuse contre ce qui appartiens encore au prince de ce monde, par le combat que nous livrerons à la souffrance autour de nous, par les efforts que nous ferons pour aider Jésus à porter la si lourde croix des péchés du monde. - Puis offrons-lui cette volonté développée, quand elle sera digne de Lui. - Voilà dans quel sentiment intérieur vous devez travailler et dans quel but secret. Que Jésus soit avec vous tous pendant cette année qui commence. Le pauvre petit apprenti qui a été envoyé vers vous, vous envoie ses amitiés et espère qu'on lui permettra d'être encore avec vous jusqu'à la fin de sa vie. 


                                                                                                                                             
                                                                                                                                                     En chemin

[1] J-A-R : Lueurs spirituelles.