L'abandon au Maître

  Je prends cette fois-ci comme base de ma lettre ces paroles de notre Initiateur : « Quiconque aura tout quitté pour l'amour de moi, héritera la vie éternelle ». Cette parole a son Ange ; elle est, elle-même, une créature, spirituelle qui vit pleinement dans son pays spécial. Ces deux êtres, unis à leur créateur, Jésus, comme la branche au tronc, reçoivent de lui, le pain quotidien qui assure leur vie. L'Ange de cette parole se nomme «Abandon». Sa couleur est le rouge orange. Sa posture celle de la résignation. Son atmosphère est passive-active. La lumière qui rayonne de son cœur est dorée. A ses mains pendent des fils d'or auxquels sont reliées diverses créatures plus inférieures et qui s'appellent : confiance résignation - pureté d'intention - patience clairvoyance - intuition pure - d'autres encore...

                                                       *

  Contemplons cet ange, établissons par notre désir sincère, un lien entre son cœur et le nôtre. Faisons taire un instant notre mental, demandons l'oubli de nos préoccupations, de nos douleurs. Appelons toute simplicité, toute candeur et regardons, écoutons plutôt, en silence... :

« Mon Créateur se donne dans la mesure où vous vous donnez. - Ce n'est pas une chose ou une autre qu'il faut quitter, c'est tout. Ainsi l'absolu  seul du don conscient de vous-même, peut contenter « Celui qui est l'absolu dans son essence inconnaissable » et c'est à ce moment qu'il se donnera aussi absolument à vous. - Votre travail, illuminé par votre désir, est double : tout connaître d'abord en vous, puis tout donner ; mais votre personnalité  ne finit pas à vous-même, elle renferme tous les -êtres dont vous avez conscience et qui sont liés à vous : famille et amis, et aussi tous ceux que vous  ne connaissez pas et pour lesquels votre esprit  est un soleil : minéraux, végétaux, animaux et d'autres (1). Jésus ne se donnera donc complètement à vous que dans la mesure où vous aurez une notion nette de tout cela et où vous lui aurez tout donné. Cela ne peut se faire que dans le plan de l'esprit. C'est l'idéal sur lequel vous devez avoir les yeux fixés et c'est Jésus qui vous apprendra à tout connaître peu à peu. »

                                                         *

« Que veut dire maintenant quitter ? Jésus vous enseigne à vous aimer les uns les autres, à aimer tous les êtres. Jésus vous donne, femmes à vos  maris, maris à vos femmes. Vous tous à vos enfants, mais il veut que vous quittiez tous les chemins de l'égoïsme. Il veut que vous n'aimiez que Lui, et les autres par Lui, en son cœur. Il dispose vos  existences pour que se réalise lentement sa volonté ;  mais il y faut votre collaboration. - Soyez disposés « à tout comprendre en vous et autour de vous ; à tout aimer, à tout réunir ensuite en un seul holocauste que vous offrirez à votre Seigneur. Et Lui, vous rendra tout : sensibilité, intelligence, cœur, raison, volonté, amis, père, mère, époux, enfants, joies, peines, transformées par son amour. Votre héritage, au moment où votre esprit revêtu de son corps glorieux incorruptible, ayant vaincu par lui-même la matière et les mondes ; ayant tout donné à son Maître, votre héritage sera alors la vie éternelle en Lui et par Lui  » 

                                                        *                          

Vivre enfin. - Vivre, alors que si longtemps  « vous n'avez connu que la mort ! et ne sentez-vous pas que déjà pour un petit effort, vous êtes bien plus vivants qu'autrefois !  » 

Et, entre les mains de l'Ange, brilla soudain une épée ; nous comprenons que cela signifie : « Si vous voulez vivre, il faut combattre ». La lutte seule peut vous amener à la vie.                                                                                                                      

 

                                                                                                                  En Chemin