Avis spirituels VII. Jésus et vous

Peu à peu, ce résultat sera obtenu et vous deviendrez de plus en plus conscients de la Présence divine et de l'Etre Mystérieux et Grand qui la manifeste jusqu'au plus profond de votre matière terrestre : Celui que l'Evangile nomme JÉSUS a commencé par prendre votre cœur et lui donner connaissance de Son Identité réelle ; puis, sans que vous le sentiez, son action sur vous a gagné peu à peu jusqu'à votre mental, qui s'est alors purifié, simplifié. Votre conscience s'est aussi considérablement étendue ; un coin du voile s'est levé et quelque peu de ce que l'Évangile appelle le Ciel, le Royaume, le Centre, vous est apparu.

Tous, vous avez ou vous aurez un jour conscience de la merveille opérée, de l'incroyable changement qui s'est produit en vous. Mais aussi votre petitesse vous apparaîtra en lumière, et vous descendrez dans l'abîme sans fond de l'humilité, au fur et à mesure que vous comprendrez l'Immensité de Jésus.

Le Christ, c'est la Vie même, créatrice, insondable, inconnaissable, absolument impossible à atteindre, si elle ne descendait vers nous. C'est le Verbe, cette Parole qui était Dieu et était en Dieu ; c'est la Vie Eternelle, simple, immense, toujours semblable à Elle-même ; portant en elle le germe de tout le possible, se renouvelant sans cesse à mesure qu'Elle se donne. Jésus est donc tout, et nous ne sommes rien. Mais, par un miracle merveilleux d'amour, Il vient, Il nous appelle, Il nous invite à Le regarder, à Le désirer, à Le comprendre jusqu'à l'heure où, volontairement, nous Lui répondrons.

Ses rapports avec nous sont donc ceux du Soleil et de la graine dans la terre ténébreuse et glacée. Il faut, c'est la Loi du Père, que nous répondions nous-mêmes. Il ne veut pas nous forcer, Il tient à nous obtenir de nous seuls. Dès que nous croyons en Sa Divinité, sachez-le bien, l'Union est commencée. Et il viendra rapidement si nous le voulons, ce moment béni où Il nous dira : "Maintenant tu es à Moi pour toujours". Il est donc nécessaire, mes amis, puisque tous vous croyez en Lui, et plus encore, vous vous êtes volontairement donnés, il est nécessaire que vous viviez pour réaliser sa Volonté, pour Le suivre de toutes vos forces, pour vous préparer à ce beau rôle de Moissonneurs qu'il vous réserve.

Nos Maîtres n'ont pas hésité à certifier qu'on peut arriver à une Union suffisante avec le Christ pour qu'Il daigne écouter nos demandes et y répondre. C'est incroyable, mais c'est Son Amour qui rend cela possible. Voici cependant une révélation qui m'a été faite à ce sujet et qui rendra ce mystère plus compréhensible. Je vous la donne. En la méditant, vous vous sentirez encouragés à faire le nécessaire pour atteindre le but. Voici : dès le début de la Création, tout est dit, tout est fait, entre le Verbe et chacune de ses créatures. Sur un Livre mystérieux s'inscrit en un Eclair tout ce qu'il veut révéler à chacun de nous, en sorte que l'expression "parler à Jésus et en recevoir des réponses" équivaut à la possibilité progressive pour notre âme et pour notre cœur de prendre peu à peu connaissance des Divines Paroles, inscrites au Livre de Vie.

Il viendra un jour où notre Unité étant reconstituée, notre conscience, fonctionnant dans un Corps régénéré et apte à vivre dans le Royaume, aura de ce Livre une connaissance complète. Ce sera alors la réintégration totale de l'Etre dans le Ciel, en Christ. Ainsi vous comprendrez un peu mieux, comment une telle chose est possible et ce qu'elle réserve de merveilleuses promesses. Il vient donc un moment où nous pouvons commencer de réaliser cela. C'est là qu'intervient le Maître et c'est Lui qui pourra vous indiquer le jour où il vous sera donné de débuter.

Un deuxième fait qui se produit entre Jésus et vous, c'est que vous verrez dans le rêve, dans certains états de concentration d'abord, puis plus tard à l'état de veille, une image du Christ plus ou moins nette. Cette vision ne doit jamais être désirée ni recherchée. Quand elle se produit, c'est parfois notre Maître qui, dans les cas graves, prend la forme du Christ ; parfois, un Ange, signe tangible d'une des Bénédictions de Jésus. Il faut bien vous en souvenir ici : vous devez alors, à ce moment, déclarer fortement que vous ne voulez rien recevoir que du Ciel. Si la vision persiste, priez et remercier. Du reste, sur notre chemin, et au début, cette faveur est rare.

Par votre vie de prière et d'action à chaque minute, à chaque seconde, jour et nuit, le travail d'union se poursuit. Chaque jour, sans que vous en ayez conscience, et même peut-être encore davantage dans les heures sombres où tout semble perdu, chaque jour vous vous rapprocherez un peu plus, et vous sentirez ce rapprochement surtout par la résignation à la douleur, surtout encore par le sentiment plus profond de votre petitesse réelle, et l'abandon définitif du raisonnement destructeur. Vous le sentirez aussi par la Prière plus facile et plus féconde, et, résultat tangible, par la descente en vous d'une sensation délicieuse de paix et de sérénité. Les Sacrements Spirituels vous aideront beaucoup, mais l'heure n'est pas venu de vous en parler trop ouvertement. Je me contenterai de vous prévenir que les rêves profonds où vous vous verrez plongés dans un lac de feu, transporté par les Anges dans certains temples, pourraient être considérés par vous comme correspondant au début de cette action du Ciel sur vos différents Corps.