Avis spirituels IV. Votre corps et vous

 

La première notion profonde qu'un Mystique Chrétien doit s'efforcer d'acquérir, est la différenciation aussi complète que possible entre lui et son corps. Pour l'immense majorité des hommes, la conscience qu'ils ont d'eux-mêmes leur paraît étroitement confondue avec leur cerveau, ils n'arrivent pas à les séparer.

Leur Moi est tout entier la seule infime partie qu'ils en connaissent. C'est de cette illusion que doit se guérir l'apprenti Soldat du Christ. Il doit savoir que son cœur qui souffre, son cerveau qui doute et parfois désespère, ses organes rongés par le mal, ne sont pas plus lui que le marteau n'est l'ouvrier ou le violon le musicien.

Son corps rend manifeste et tangible un quelque chose d'abord peu sensible, une petite lumière presque nulle, qui est non pas Lui, mais un instrument plus pur et beaucoup plus important de sa vraie personnalité. — Le Mystique doit donc s'attacher à parvenir à cette connaissance d'une façon expérimentale et certaine. Pour cela il a la Prière, puis, l'étude attentive des phénomènes. — Le rêve lucide auquel le Maître vous préparera est, entre autre, un excellent moyen de comprendre cela.

Notez en particulier l'indifférence de votre Moi devant la Mort et la douleur pendant le sommeil. Si le Maître le veut, à un certain moment de votre évolution, il saura du reste vous faire étudier un Etre humain fonctionnant en dehors de son corps.

Vous verrez que l'absence de ses organes ne l'empêche nullement, de manifester sa personnalité et même d'une manière plus profonde que dans la vie ordinaire.

La deuxième certitude à laquelle vous devez vous efforcer de parvenir, c'est que votre corps physique ne vous appartient pas. Il vous est seulement prêté et, en conséquence, il ne vous est pas actuellement permis de l'offrir en holocauste, de demander à être malade pour d'autres etc…Tout au plus vous est-il possible de vous imposer quelques légères privations ne pouvant pas avoir d'actions nuisibles sur votre santé, et vos forces. Exemple : vous pouvez, sans inconvénient, vous priver par moments de fumer ou de boire, ayant très soif, etc...

Comme toujours, un idéal est ici bon à vous présenter. Quelques-uns d'entre vous se doutent bien qu'il peut y avoir sur terre des hommes qui possèdent réellement leur corps et toutes leurs facultés. Ceux-là, rien ne peut les atteindre que, si comme JÉSUS, ils le permettent. La matière de leur corps n'appartient qu'en apparence au monde physique, leurs os ont acquis la dureté du diamant, leur système digestif possède des sucs gastriques qui sont des dissolvants universels. Les transformations extérieures de leur visage dépendent d'une simple pensée. Ils peuvent donc prendre aisément toutes les formes. Le temps et l'espace leur sont soumis et nulle matière, même le granit, ne pourrait faire obstacle à leur passage. Telles sont, et j'en passe, les possibilités radieuses qui peuvent atteindre les corps des ETRES régénérés. Mais, continuons d'énoncer ce que vous devez savoir sur votre corps. C'est qu'il doit être l'objet de soins de soins assidus et éclairés.

Il faut que, le jour où un acte se présentera à vous, il soit en parfait état pour l'accomplir. — Il serait donc bon que vous ayez tous quelques notions d'hygiène et de physiologie, afin d'éviter une des causes de la maladie, qui est l'ignorance ou la négligence de ces Lois. Mais, si malgré votre attention, la maladie se présente, votre devoir absolu est de vous soigner par les moyens ordinaires. Il faut appeler le Médecin à temps, puisqu'il est normalement l'intermédiaire entre vous et la Santé. La Mystique ne doit intervenir que lorsque le premier devoir est accompli. Alors, priez et remettez-vous entièrement à la Volonté de DIEU. Ceux qui voudront pousser cela au maximum, pourront demander, en prenant un remède, que cette substance n'agisse que selon la Volonté du Maître, qu'elle ne guérisse que s'Il le veut. Mais il faut se conduire d'après les Lois admises par tous. Certes, il peut arriver un jour que la séance, ou l'abandon, suffisent, mais nous n'en sommes pas là.

Enfin, le Mystique doit étudier en détail son corps et en particulier son cerveau, car nous sommes construits à l'Image de DIEU. Cette vérité qui a provoqué tant de moqueries et de blasphèmes, le Mystique Chrétien doit la comprendre, aussi profondément que possible.

Il doit savoir que par une admirable combinaison de la Bonté Divine, bien des Lois spirituelles complètement impossibles à percevoir dans le Centre, deviennent par analogie avec le fonctionnement de nos organes presque compréhensibles. Je vous en ai signalé beaucoup — et je me contenterai de vous rappeler ici seulement :

l° La Loi de la Tri-Unité, que nous pouvons sentir par son reflet sur nous. En effet, il est très facile de retrouver dans l'organisation de notre corps trois centres : la tête, la poitrine et le ventre ; trois parties dans le cerveau : l'hémisphère droit, l'hémisphère gauche et le cervelet ; trois phalanges à nos doigts, trois articulations dans chacun de nos membres, qui ne sont qu'une unité physique, etc..

2° Le mystère du Verbe incarné, qui est non pas expliqué, mais éclairci, si nous voulons bien méditer sur le merveilleux processus par lequel notre pensée invisible se fait chair par la parole, comme le Verbe, incompréhensible pour un corps matériel, se fait Homme. Enfin, les lois de l'évolution de notre âme, on les retrouve extrêmement nettes dans l'étude de l'évolution d'une pensée ou d'une bouchée de pain que nous absorbons. Vous voyez donc, mes amis, l'intérêt que présente pour vous l'étude approfondie du fonctionnement de notre corps et de la Vie en nous.

Etudiez donc cela, non au point de vue mort de la philosophie, mais au point de vue vivant de la Mystique Chrétienne. Voilà à peu près ce que vous devez savoir sur votre corps physique. Il recèle encore bien des mystères, mais ce n'est pas l'heure de vous les révéler complètement.