Paroles de vie de Maître Philippe : la prière (4)

 

Avant propos : Le lecteur ne doit pas s'adonner à de faux espoirs. Une simple lecture ne suffit pas. Il faut entreprendre une étude. Et une fois acquis un aperçu de l'ensemble, il faut encore revenir à chaque enseignement en particulier, car ceux ci ne sont pas totalement dissociables les uns des autres et doivent être saisis chaque fois dans leur totale acception.

 

- Cette union du corps, de l’esprit et de l’âme pour la prière, l’homme ne peut pas l’obtenir par le désir il ne faut pas s’en occuper, mais faire ce qu’on doit. (Sédir – 26 Avril 1903)

- Prier au réveil de ne pas se mettre en colère, de ne pas offenser Dieu involontairement ou inconsciemment. (Sédir - Avril 1898)

- Si la prière est entendue, vous le sentirez à un état spécial d’extériorisation, d’inspiration, de lumière intérieure mais ni à des souffles, ni à des tremblements physiques. Ne pas s’occuper de ces sensations internes. Les souffles de la séance, ont les sent rarement, mais si on veut des souffles vont arriver. (Sédir – 28 Avril 1902)

- Tu peux faire des prières en commun, si on te le demande, mais ne pas chercher des souffles qui viennent facilement quand on est plusieurs. On aura si la prière est entendue, un frémissement, un contentement intérieur, un grand bien être. Mais nous n’avons pas à nous occuper de savoir si notre prière est entendue. (Sédir - 28 Avril 1903)

- Il est bon de faire la prière en commun dans une même maisonnée. (René P. – Vendredi 15 Mai 1903)

- Le Christ est le trait d’union fluidique qui unit la prière au Père. Toutes les prières adressées au Père au nom du Fils passent par le Seigneur de la Terre venu pour les purifier. (Comte)

- Non ne t’adresse pas à moi dans tes demandes, adresses-toi directement au Christ j’entendrai mieux. (Sédir – l’Arbresle Août 1899)

- Le Pater suffit pour les malades, il n’y a pas d’inconvénients à écrire au caporal. Prier à haute voix si possible. La Vierge a eu un corps terrestre de sorte qu’il est plus facile de la prier. Le Fils a eu un corps venant des éléments, c’est un peu plus difficile, le Père encore plus, et l’Esprit encore plus. (Sédir – Mardi 10 Mai 1904)

- Dieu dans sa bonté infinie pour nous, nous entend toujours lorsque nous demandons à être allégés d’un fardeau trop lourd, car il est écrit : « Dieu soutient les faibles ». ces paroles ne passeront point. ( Chapas – 1899)

- Les êtres qui sont en nous ont besoin d’aller au temple dans notre cœur entendre des prières, une mauvaise pensée nous empêche de prier ; c’est un scandale pour ces êtres. C’est dans ce cœur spirituel qu’est déposée l’étincelle de Dieu qu’il nous faut faire grandir. (Sédir – séance)

- L’humilité est nécessaire pour que la prière soit entendue. ( ?)