Paroles de Vie de Maître Philippe : la prière (2)

 Avant propos : Le lecteur ne doit pas s'adonner à de faux espoirs. Une simple lecture ne suffit pas. Il faut entreprendre une étude. Et une fois acquis un aperçu de l'ensemble, il faut encore revenir à chaque enseignement en particulier, car ceux ci ne sont pas totalement dissociables les uns des autres et doivent être saisis chaque fois dans leur totale acception.


- On doit prier la Vierge. (Lalande)

- Inutile de prier les saints, l’un de nous a peut-être été saint autrefois. Et puis on s’engage envers eux, et ils peuvent ensuite nous demander quelque chose, au moment où on ne peut pas les satisfaire. Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement. (Lalande)

- Il ne faut avoir en eux qu’une confiance très limitée ; ne demandez pas à Saint Antoine de vous faire retrouver votre clef. (1902)

- On ne sait pas qui ils sont ; les miracles faits par leurs reliques sont dus à la foi. Ceux dont le corps se conserve son peut être les plus malheureux. Quand la prière est attentive et du fond du cœur le Ciel met autour de nous tout ce qu’il nous faut. (Chapas –21 Septembre 1903)

- Pour que la prière soit entendue, il faut que nous ne détestions pas nos parents ; d’abord pardonner à nos ennemis, ensuite remercier le Ciel. (Sédir – séance – Octobre 1901)

- Ne pas prier quand on n’est pas en paix avec tout le monde car cela nous condamne. (Sédir – Séances)

- La prière inattentive est pour les êtres invisibles qui l’entendent un sujet de raillerie, et vous en rend la risée. (Sédir – Séances)

- Répéter vos prières, car nous sommes inattentifs et souvent une seule syllabe est attentive. Il y a des êtres dont la prière est le pain comme l’air nous est indispensable. (Chapas)

- Si nous ne pouvons prier, c’est que nous avons négligé de le faire en temps opportun quand tout allait bien. (Chapas)

  • On ne remercie pas assez. (Chapas – 22 Septembre 1903)

  • Une prière qui n’est pas entendu de Dieu peut cependant être entendu d’autres êtres qui alors nous aident. (Sédir)

  • Les messagers qui portent la prière sont bien mieux élevés que nous. (Chapas – 22 Septembre 1903)

  • Votre cœur doit s’habituer à la reconnaissance : c’est un premier pas vers la perfection. (Golfin)