Paroles de Vie de Monsieur Chapas (2)

Avant propos : Le lecteur ne doit pas s'adonner à de faux espoirs. Une simple lecture ne suffit pas. Il faut entreprendre une étude. Et une fois acquis un aperçu de l'ensemble, il faut encore revenir à chaque enseignement en particulier, car ceux ci ne sont pas totalement dissociables les uns des autres et doivent être saisis chaque fois dans leur totale acception.

 

- Je suppose que vous soyez marchand de meubles et ayez un magasin ici ; vous vendez vos meubles à crédit ou au comptant, comme l’occasion s’en présente. Plusieurs ménages de jeunes mariés viennent vous trouver et vous disent : « Nous aimerions bien nous installer et vous acheter des meubles, mais nous ne pouvons pas vous les payer tout de suite ». Vous leur remettez ce qu’ils vous demandent et videz votre magasin ; vous allez vous coucher et êtes satisfait d’avoir aidé votre prochain. Il pourrait se faire alors que le lendemain, en ouvrant votre magasin, il soit à nouveau plein de meubles : des anges seraient venus dans la nuit vous le remplir. (Cahier de François Galland)

- Nous ne devons nous enorgueillir de rien, la perfectibilité est presque infini. Le souffle de Dieu est en tout être. Mépriser un être repoussant, ce serait offenser Dieu. L’orgueil diminue quand on diminue dans le monde. Il grandit quand on grandit. D’ou la nécessité de descendre pour les orgueilleux et le danger de l’orgueil pour ceux qui grandissent. Il ne faut jamais dire je ne pêcherai plus (jamais veut dire ici tout de suite). (Cahier de François Galland)

- Quand on dit par exemple qu’un homme est avare, on met le pied sur son chemin. Celui qui est dans la lumière ne voit pas le mal, il est comme le petit enfant qui a tout oublié. (Cahier de François Galland)

- Ne pas jeter aux ordures les miettes de pain. (Cahier de François Galland)

- Ne pas souffler une bougie pour l’éteindre car le souffle donne la vie. (Cahier de François Galland)

- Vous dites qu’on vous a jadis volé vos fagots. Ne le dites pas. Et si vous avez accepté de ne pas les avoir, alors le Ciel a fait l’année suivante, produire votre part de bois deux ou trois fois plus, que vous avez fait la coupe et ramassé, avez vous été volé ? (ce qui sort par la fenêtre rentre par la porte). (Cahier de François Galland)

- Remarquez que les hommes qui nous gouvernent sont en général vieux. C’est une grâce que Dieu leur fait, pour que, la gravité et l’horreur de ce qu’ils verront, ils en arrivent à prier, quelles choses faut-il ! (?)

- Rien n’est jamais perdu. Nous pouvons par exemple nous priver de manger, et ainsi faire profiter de ce manger quelqu’un d’autre. (?)